Expérimenter pour se projeter

La mise en situation doit favoriser les expérimentations. Elle doit être adaptée aux potentiels et capacités du jeune. L’équipe professionnelle est vigilante par rapport aux situations de risque et de danger dans lesquelles peuvent se trouver les jeunes accompagnés. Dans la mise en situation, l’objectif est de considérer ces risques et de les évaluer. L’expérimentation est un outil qui permet d’avancer. 

Une mise en œuvre définie par plusieurs acteurs 

Sur la base de l’évaluation des capacités d’autonomie et des potentiels, il s’agit de mettre le jeune en situation réelle, de le confronter à la réalité, de l’appréhender, de se positionner. Pour cela, le dispositif doit être structurant pour éviter une mise en danger. La prise de risque est travaillée en amont.

Ce système fonctionne sur la base d’une confiance entre tous les protagonistes (jeune, famille, professionnels, partenaires, financeurs, etc) et d’un cadre défini, reconnu par tous. Pour l’accompagner vers l’autonomie des jeunes en difficulté.

Dans tous les cas, les équipes éducatives tentent de soutenir des objectifs adaptés à chaque jeune, en ayant comme nécessité l’exigence d’être pour lui : repérant, sécurisant, consistant, tolérant et stimulant.

La pédagogie de la mise en situation est centrale dans notre démarche éducative. Les expérimentations concernent les différents domaines de la vie :

  • Gestion du quotidien
  • Projet scolaire et/ou formation professionnelle 

Les jeunes accueillis

Les jeunes accueillisJeunes majeurs

Les jeunes accueillisJeunes migrants