L’histoire de L’Etape Jeunes

Depuis 1958, l’association L’Etape agit pour l’insertion sociale d’enfants, d’adolescents et d’adultes, femmes et hommes en grande difficulté sociale sur la région nantaise et la Loire-Atlantique. Elle est composée de 4 établissements dont L’Etape Jeunes.

Frise de l'histoire de L'Etape Jeunes

1975 : Les Petites Unités, un établissement pour les jeunes

Les Petites Unités regroupent l’accueil de l’ensemble des jeunes. Ce service héberge et accompagne 42 jeunes, de plus de 17 ans, dans des studios autonomes. Ils sont confiés à L’Etape, soit par Aide Sociale à l’Enfance (ASE), soit par la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ). L’objectif du service sont la protection et l’accès à l’autonomie.

1986: L’Unité de Formation Pédagogique

Les ateliers de travail déménagent de Carquefou à Rezé pour favoriser leur accessibilité pour les jeunes des Petites Unités. L’objectif reste le même : accueillir des jeunes en échec dans leur scolarité et les valoriser grâce à des activités techniques à partir des différents supports.

2008 : Restructuration des Petites Unités

Le Département de la Loire-Atlantique ayant demandé une restructuration des Petites Unités, 2 services sont créés :
Le PHARE (Protection Hébergement d’Adolescents dans une Relation Educative) accompagnant 29 jeunes en studio,
-Le SEMA (Service Educatif Mixte pour Adolescents), un foyer pour 10 jeunes.

Le projet d’établissement continue à évoluer : le PHARE mise sur une double dynamique basée sur une individualisation des accompagnements et la notion de collectif tandis que le SEMA devient un dispositif ouvert aux expérimentations. L’UFP est désormais rattaché à ces 2 services.

2013 : Les Petites Unités changent de nom et deviennent l’Etape Jeunes

2017 : Création d’un nouveau service : ADJINA

A la demande du Département, l’association crée le service d’Accueil De Jeunes pour l’Insertion et l’Autonomie (ADJINA) pour répondre aux nouveaux besoins du territoire : l’arrivée de jeunes migrants entre 15 et 18 ans, en Loire-Atlantique. Le service accueille 54 jeunes à Ancenis et Clisson.

2018 : Réseau de bénévoles pour ADJINA

Le service ADJINA se développe aujourd’hui vers la structuration d’un réseau de bénévoles pour accueillir ou accompagner des mineurs étrangers sur des activités extérieures de loisirs, d’aide aux devoirs, d’apprentissage du français, de règles de société, de moments de partage, etc. 

2018 : Création d’un nouveau service : l’Accueil Solidaire

Le service de l’Accueil Solidaire accompagne 30 jeunes mineurs étrangers qui sont hébergés par des familles solidaires. Il s’agit d’accompagner les jeunes concernés mais aussi de soutenir les familles bénévoles dans leur engagement.

Qui sommes-nous ?Nos équipes

Qui sommes-nous ?Nos partenaires

Qui sommes-nous ?Nos valeurs